Pratique sportive

Pratique sportive


Qu’est-ce qu’un muscle agoniste ou antagoniste ?

Publié par Admin sur 8 Juillet 2011, 14:15pm

Catégories : #Physiologie

Vous avez peut être déjà entendu parler des termes d'agoniste ou d'antagoniste. Derrière cette appellation un peu barbare, se cache en fait un concept simple qu’il faut connaitre pour maitriser les bases de la préparation physique. Ainsi, nous allons vous exposer clairement chacun de ces deux principes.

 

Les muscles agonistes

Si vous recherchez dans le dictionnaire, vous verrez que le muscle agoniste est défini comme « le muscle qui produit le mouvement considéré par opposition au muscle antagoniste » (Le Petit Larousse).

Cette définition un peu simpliste ne vous aide peut être pas à comprendre mais certains termes sont primordiaux.

Ainsi, il s’agit du muscle qui produit le mouvement considéré, c'est-à-dire que si vous faites une flexion du coude, il s’agira du muscle fléchisseur : le biceps.

A l’inverse, si vous faites une extension du coude, le muscle agoniste sera le triceps.

Vous comprenez donc que le caractère agoniste n’est pas une propriété inhérente au muscle. En effet, tous les muscles squelettiques peuvent être agonistes.

Tout dépend donc du rôle du muscle dans le mouvement : l’agoniste étant celui qui produit le mouvement par sa contraction concentrique.

Les muscles antagonistes

Le terme d’antagoniste signifie une opposition. Le muscle antagoniste est donc l’opposé au muscle agoniste, c'est-à-dire que c’est le muscle qui ne produit pas le mouvement considéré.

Dans notre exemple de tout à l’heure, si le mouvement est une flexion du coude alors le muscle antagoniste est le muscle opposé à la flexion, soit le muscle permettant l’extension : le triceps. A l’inverse, si le mouvement est une extension du coude, le muscle antagoniste sera le muscle fléchisseur : le biceps.

Tout comme pour le muscle agoniste, le caractère antagoniste n’est pas une propriété propre au muscle mais dépend de la fonction du muscle dans la réalisation du mouvement.

Quelques exemples

Afin de finaliser cette explication, nous allons donner quelques exemples pour des mouvements de flexion et d'extension.

Mouvements

Agonistes

Antagonistes

Flexion du coude

Biceps brachial

Triceps brachial

Extension du coude

Triceps brachial

Biceps brachial

Flexion du genou

Ischio-jambiers, mollets

Quadriceps

Extension du genou

Quadriceps

Ischio-jambiers, mollets

Flexion de tronc

Abdominaux

Lombaires

Extension de tronc

Lombaires

Abdominaux

 

Voici d’autres mouvements plus complexes.

Mouvements

Agonistes

Antagonistes

Répulsion des bras (pompes, développé couché)

Pectoraux, triceps, deltoïde antérieur

Dorsaux, trapèzes, biceps, deltoïde postérieur

Tirage (rowing, poulie haute, poulie basse)

Dorsaux, trapèzes, biceps

Pectoraux, triceps

Flexion de jambes (type squat avec barre sur le dos ou sur les clavicules)

Quadriceps, fessiers

Ischio-jambiers, mollets

Commenter cet article

thomas 08/03/2015 17:12

Bonjour,
j'aimerais savoir quels sont les muscles agonistes, antagoniste, fixateurs dans le mouvement d'adduction horizontale du bras (réalisé lors de l'exercisse "écarté althère") quel qu'un peut m'aider ?

fofana lamba 27/05/2015 20:45

Angoisse est un muscle qui produit le mouvement opposent
par le antagonistes antagonistes est considéré comme un muscle qu s'oppose de mouvement

so_child 13/01/2013 14:00

Bonjour, information très utile.
quelles sont les sources de votre articles SVP?
ou si vous avez un livre a me conseiller qui répertorie la liste des muscles agoniste et leurs antagoniste?

Jonathan frenette 09/09/2015 06:55

Si tu fais deltoide anterieur qui est une flexion exemple et le muscle antagoniste est deltoide posterieur antagoniste cest lopposer de agoniste exemple plus simple bicep agoniste flexion du coude et triceps antagoniste extention du coude tu comprend maintenant :)